Vous êtes ici : Accueil > Services cchb > Transports > Plan global de déplacement

Plan global de déplacement

 

(© Adobe Stock)

 

La CCHB a porté, en 2018, l’élaboration d’un plan global de déplacement pour une mobilité durable, rythmée par deux temps forts : les ateliers participatifs pour partager le diagnostic et les enjeux de mobilité sur son territoire et la définition des pistes d’actions à mettre en œuvre. 

Deux impératifs ont été fixés par les élus en concertation avec l’ADEME, partenaire technique et financier, à hauteur de 50%, de l’étude : 

- Définir une stratégie locale d’amélioration de la mobilité pour offrir des conditions de déplacements et de mobilités satisfaisantes pour tous les habitants et acteurs du territoire. 

- S’inscrire dans une démarche de développement durable en offrant les conditions favorables pour un usage moins systématique de la voiture particulière.

 

Consulter le plan global de déplacement de la Haute-Bigorre

 

La CCHB a depuis été lauréate d’un appel à projet « Vélo et territoire » :

Le projet consiste à mettre en œuvre la politique cyclable de la CCHB, définie dans le plan global de déplacement. 

Les principaux objectifs sont de : 

- développer la pratique du vélo, en particulier dans les déplacements domicile-travail 

- sécuriser les points durs en traversée de villages pour améliorer le cheminement des modes actifs

- favoriser la mobilité cyclable par la promotion du vélo électrique (très adapté en raison du relief) 

- faire reconnaître la politique cyclable de la CCHB par les instances cyclistes

- promouvoir  la pratique du vélo auprès de la population 

 

Les axes de travail :

Axe transversal : recrutement d’un chargé de mission mobilité durable et cyclable 

Axe 1 : élaboration et mise en œuvre du schéma cyclable de la CCHB 

Axe 2 : sécurisation des centres-bourgs de l›axe Adour 

Axe 3 : mise à disposition d’un parc de VAE pour en promouvoir la pratique 

Axe 4 : travailler et accompagner les partenaires publics et privés pour inscrire la CCHB dans le label «Territoire vélo» 

Axe 5 : mobiliser acteurs publics et privés pour communiquer sur notre politique cyclable »