Vous êtes ici : Accueil > Environnement > Ecobuage

Ecobuage

Soucieuse de mieux sécuriser la réalisation des brûlages pastoraux en Haute-Bigorre, la Communauté de Communes de la Haute-Bigorre (CCHB) a relancé en 2003 une Commission Locale d'Écobuage (CLE) qui gère depuis, de manière concertée, la pratique des feux sur le territoire.

 

Réunissant élus, agriculteurs, chasseurs, forestiers, naturalistes, gendarmes et pompiers, la CLE de Haute-Bigorre conseille les responsables de brûlages sur l'ensemble des 24 communes de la CCHB.

Brûlage 


Réglementation

La pratique de l'écobuage est régie en application de l'arrêté préfectoral en date du 27 octobre 2014 qui oblige à déclarer le brûlage des végétaux.

Le brûlage des végétaux sur pied est autorisé du 1er novembre au 30 avril.

 

Déclaration
La déclaration peut s'effectuer en mairie ou sur le site www.serpic.net avant le 24 octobre 2016.

Le maire adresse ensuite les déclarations à la Commission Locale d'Écobuage qui se réunit courant novembre afin d'émettre un avis sur les déclarations.
Une fois ces déclarations examinées par la CLE, celles-ci seront valables jusqu'au 30 avril.

Passée la commission, l'intéressé a toujours la possibilité d'effectuer une déclaration en Mairie, sur le même formulaire. L'écobuage est alors réalisable durant une période de 10 jours, après un délai de 5 jours d'instruction qui permet éventuellement au centre local, à la gendarmerie ou à l'ONF de faire part d'observations particulières.
Cette déclaration n'étant valable que 10 jours. Il est donc plus intéressant de déposer la déclaration en Mairie avant la tenue de la commission locale d'écobuage.

 

Matériel
A noter que du matériel d’écobuage peut être prêté pour les feux déclarés et passés en commission (batte à feu, sac à eau, panneaux…).

Pour ce prêt de matériel, contactez le service Environnement de la CCHB au 05 62 95 24 40.

Dans tous les cas,
des prescriptions générales sont strictement à respecter :


- Informer les propriétaires riverains des travaux de brûlage ou d’incinération ;
- Prévenir le SDIS de la tenue du chantier la veille ou le matin des travaux (18 ou 112)
  ainsi que les
gendarmes (17) ;
- Allumer le feu en présence du déclarant ou du responsable désigné des travaux ;
- Choisir l’heure d’allumage de façon à ce que le chantier soit terminé à 17 heures
  en novembre, décembre et janvier, 1 heure avant l’heure légale du coucher

  du soleil pour le reste de la période d’autorisation ;
- Assurer une surveillance permanente du feu avec les moyens humains et
  le matériel adapté ;

- Prévenir le SDIS de la fin de la surveillance du chantier (18 ou 112) ;
- Assurer la signalisation du brûlage ou de l’incinération sur les sentiers balisés
  à l’aide de panneaux mobiles portant  la mention « danger brûlage en cours ».

 

Plus d'infos sur la pratique du brûlage pastoral.