Vous êtes ici : Accueil > Détail d'une actualité

Nouveau look et confort optimal au cinéma

Nouveau look et confort optimal au cinéma

Culture

16/01/2019

En ce début d’année, le Maintenon s’est refait une beauté. Le cinéma de Bagnères (géré par la CCHB en partenariat avec le Parvis) vient en effet de rénover son sol et de s’équiper de nouveaux sièges : des fauteuils désormais bleus, très confortables, dont 4 sont des sofas à deux places (des « love seats ») dédiés aux amoureux mais aussi aux spectateurs en situation de handicap ou à forte corpulence. Les personnes en fauteuil roulant voient aussi leur confort amélioré par un espace dédié réaménagé. Le nombre total de places assises se trouve légèrement réduit mais il correspond à l’occupation maximale observée, soit 112 places. 

 

Les travaux, d’un coût total de 37 000 euros (TTC), ont été financé à 90% par la TSA, la taxe sur les entrées en salles de spectacles cinématographiques, et à 10% par la CCHB. 

« Vous faites beaucoup de jaloux dans le département », a tenu à souligner Marie-Claire Riou, la directrice du Parvis lors de la conférence de presse de présentation des nouveaux aménagements.  « Le Maintenon montre l’exemple de ce que peut être un cinéma en milieu rural, un lieu accueillant et moderne, toujours en évolution ». 

 

La programmation variée, réservant une bonne place aux sorties nationales, aux grosses productions, mais aussi aux films d’art et d’essai, attire un public tout aussi varié. « Nous faisons en sorte de satisfaire tout le monde », a précisé Jacques Boulet, le programmateur cinéma du Parvis, « mais quand je programme des séances art et essai, je sais qu’à Bagnères les séances sont parfois plus remplies qu’à Tarbes ». 

Le Maintenon, c’est aujourd’hui 11 séances régulières chaque semaine, des séances mensuelles spécifiques « ciné passion » et « ciné sénior » ainsi que des séances scolaires ou des projections spéciales (ciné-débat et conférences). Avec une moyenne de 35 à 40 spectateurs par séance pour plus de 500 séances et 300 films différents par an, les chiffres de la fréquentation sont plutôt satisfaisants. 

« Pour fidéliser le public, nous avons ajouté des séances le mercredi à 15h,  le lundi et le vendredi à 17h », précise Bernadette Dussert-Peydabay, vice-présidente de la CCHB chargée de la culture, « mais les évolutions ne s’arrêtent pas là, nous allons rénover la climatisation avant l’été, doter l’écran d’une ‘jupe’ et, un peu plus tard, changer l’écran ».

 

A l’occasion de sa réouverture, le cinéma propose des tarifs spéciaux jusqu’au dimanche 20 janvier (inclus). 

Facebook   Twitter   LinkedIn